BoviTec 52: Les éleveurs témoignent

La SCEA Sacleux à Ivergny Jean-Michel et son fils, Florian, racontent leur expérience.
BoviTec 52: Les éleveurs témoignent

Installés à Ivergny, dans le Pas-de-Calais, Jean-Michel et Florian Sacleux élèvent 70 vaches laitières au sein de leur exploitation. Il y a 3 ans, ils ont fait le choix de passer en production de lait non OGM et la nécessité de fournir un aliment, lui aussi sans OGM, est apparue.

La ration précédemment mise en place était un mélange à base de matières premières: tourteaux de soja et de colza. Ils ont donc dû supprimer le soja OGM de l’alimentation pour répondre au cahier des charges de la laiterie. La ration distribuée avec du colza pur ne répondait pas parfaitement à leurs objectifs de production. En effet, elle avait un déficit en PDIE, il a alors fallu trouver une solution pour palier à cela et retrouver le niveau de production souhaité. Avec l’aide des techniciens élevage de la SABE, les exploitants ont fait le choix d’introduire un extrudé, le BoviTec 52, dans l’alimentation de leurs vaches. Travaillant avec cet aliment depuis 2 ans maintenant, les résultats de l’élevage au niveau de la production laitière se sont nettement améliorés. Ils ont pu noter une augmentation du volume de lait produit par vache de 1 000 litres. Les taux se sont enrichis avec une augmentation surtout marquée au niveau du taux protéique qui est actuellement de 34 g/kg, pour un taux butyreux de 40 g/kg. « On est content, c’est une bonne ration. » nous témoigne Jean-Michel, « on travaille avec la SABÈ et on n’arrive pas à avoir le même aliment ailleurs. » Grâce au BoviTec 52, les pics d’urée sont évités et les besoins des vaches laitières couverts grâce à un calcul de la ration qui est optimisée au maximum par les techniciens. Cet aliment est une réelle alternative économique au tourteau de soja/colza grâce au tournesol protégé.

D’après les différents témoignages des éleveurs, l’aspect appétant motive également les animaux à consommer à l’auge.

Les avantages du BoviTec 52

Favorise la synthèse de protéines microbiennes à partir d’azote non protéique et réduit le gaspillage d’azote dans le rumen.

Découvrez également le témoignage du GAEC des 3 Dés!

Le concept d'urée retard et l'effet bolus

Le BoviTec 52 est plus sûr que l’urée classique.

Le concept d’urée retard est permis par la texture de l’aliment obtenue grâce au procédé d’extrusion. La structure aérée dite « pop- corn » permet un effet bolus à diffusion lente, l’aliment va donc flotter dans le milieu ruminal plus longtemps. Il a aussi un effet éponge et donc ne se délite pas. L’urée et les autres nutriments sont alors diffusés pendant plus de 4 heures et à la juste dose.

Contactez-nous !

Nouvelles & Presse

Découvrez nos dernières informations, innovations et articles.

septembre 10ème, 2020

Regamash Croissance: Les éleveurs témoignent

L’EARL de la Lys nous ouvre ses portes. Yves-Marie Weillaert nous invite à découvrir son exploitation à Saint-Floris, dans le Pas-de-Calais.

juin 25ème, 2020

Arvesta investit dans le négoce Vaesken

Arvesta, le partenaire de services complets aux agriculteurs et horticulteurs, continue à se développer sur le plan international et prend une participation majoritaire dans l’entreprise française Vaesken, sous réserve de l’autorisation de l’Autorité de la Concurrence.

SABÉ SAS
établie 5, rue de Lorraine C.S. 40029 F - 62507 ARQUES CEDEX (France)
avec numéro de l’entreprise 391 294 204 
RCS Boulogne-sur-Mer
sabe@sabe-aliments.fr

© 2021 Arvesta. Tous les droits sont réservés.
Arvesta